Focus

Pour mieux comprendre

Qu'est-ce qu'un effacement de consommation ?

Un effacement de consommation d’électricité se définit comme l’action visant à baisser temporairement, sur sollicitation ponctuelle envoyée à un ou plusieurs consommateurs finals par un opérateur d’effacement ou un fournisseur d’électricité, le niveau de soutirage effectif d’électricité sur les réseaux publics de transport ou de distribution d’un ou de plusieurs sites de consommation, par rapport à un programme prévisionnel de consommation ou à une consommation estimée (article L 271-1 du code de l’énergie).
 
Les effacements peuvent être utilisés par les acteurs de marché pour optimiser leur propre portefeuille ou pour vendre de l’énergie directement à d’autres acteurs ou à RTE. Deux grandes catégories d’effacement participent ainsi à l’équilibre offre-demande :

  • L’effacement industriel, qui consiste à réduire la consommation d’un ou plusieurs sites industriels (soit par arrêt de process, soit par bascule sur un mode d’autoconsommation). Ces effacements peuvent être proposés directement par l’industriel ou par l’intermédiaire d’un agrégateur ou d’un fournisseur.
  • L’effacement diffus, qui est l’agrégation de petits effacements unitaires de consommation d’électricité, réalisés au même moment chez des particuliers ou des professionnels, par l’intermédiaire d’un agrégateur ou d’un fournisseur.

Des effacements valorisés au travers de nombreux mécanismes


La France est le premier pays en Europe à avoir ouvert l’ensemble de ses structures de marché nationales à tous les consommateurs, y compris ceux raccordés aux réseaux de distribution :

  • Depuis 2003, les effacements industriels peuvent être proposés sur le mécanisme d’ajustement.
  • Depuis 2008, RTE contractualise des capacités d‘effacement auprès des acteurs d’ajustement afin de garantir la disponibilité de ces offres sur le mécanisme d’ajustement.
  • Depuis 2011, RTE contractualise des capacités d’effacement mobilisables dans des délais très courts au titre des réserves rapides et complémentaires. En 2020, 45 % des réserves rapides et complémentaires sont fournies par des capacités d’effacement.
  • Depuis janvier 2014, les effacements activés peuvent être vendus directement sur les marchés de l’énergie via le mécanisme NEBEF (Notification d’Echange de Blocs d’Effacement).
  • Entre juillet 2014 et décembre 2015, seuls les sites consommateurs raccordés au RPT peuvent participer aux services système fréquence en proposant des effacements (1 MW minimum). Depuis janvier 2016, les sites consommateurs raccordés au réseau de distribution peuvent aussi participer à ces mêmes services systèmes. Ces réserves, qui peuvent être activées automatiquement dans un délai qui va de quelques secondes à quelques minutes, sont indispensables à l’équilibre offre-demande. Auparavant, seuls les groupes de production pouvaient y contribuer. En 2020, les effacements contribuent à hauteur de 18 % de la réserve primaire.
  • En 2018, l’appel d’offres effacement devient un mécanisme de soutien à la filière effacement. Organisé par le ministère de l’énergie, il porte sur le développement de l’effacement de consommation d’électricité en vue d’atteindre les objectifs de la programmation pluriannuelle de l’énergie.

 

Focus


En 2020, un appel d’offres exceptionnel à l’initiative des pouvoirs publics pour dégager des capacités d’effacements supplémentaires

L’appel d’offres portant sur l’année 2021 est adapté à la situation sur la sécurité d’approvisionnement. Le volume d’offres d’effacement retenu est de 1 366 MW. Il représente 77 % de plus que celui de l’année précédente. Comme l’an dernier, les offres d’effacement retenues sont toutes « vertes ».
Afin de renforcer la sécurité d’approvisionnement, RTE et les pouvoirs publics et RTE ont fait évoluer dès le printemps le dispositif de soutien à l’effacement permettant d’accroître les capacités d’effacement de consommation dès l’hiver 2020-2021. L’augmentation du volume retenu en 2021 est ainsi le fruit de ces nouvelles dispositions avec notamment le rehaussement du plafond des offres à 60 k€/MW qui permet la sécurisation de près de 600 MW de capacités d’effacement supplémentaires par rapport au volume retenu en 2019 pour 2020.
 
Par ailleurs, l’instauration d’un bonus pour des capacités disponibles dès les mois de novembre et décembre 2020 permet de sécuriser 371 MW d’effacements supplémentaires sur cette période et contribue à améliorer la sécurité d’approvisionnement sur la première partie de l’hiver 2020/21 également.

Pour mieux comprendre

Les effacements sur le mécanisme d’ajustement


Le volume moyen d’effacement offert sur le mécanisme d’ajustement est de 729 MW, un niveau en baisse par rapport à 2019 (874 MW). Le volume total d’effacement réalisé est quant à lui en hausse. Il s’établit à 10,7 GWh contre 7,6 GWh en 2019. La plupart des effacements ont une valeur capacitaire, c’est-à-dire qu’ils sont proposés à des prix variables élevés et sont donc activés en temps réel par RTE lors de fortes tensions sur le système électrique, notamment lorsque la disponibilité des moyens de production est réduite. En 2020, le nombre de situations tendues est particulièrement important. Dans ces situations, le prix des dernières offres appelées sur le mécanisme d’ajustement atteint ou dépasse celui élevé des offres d’effacement. Les offres d’effacement deviennent alors plus intéressantes économiquement.
 

 

Focus

Pour mieux comprendre

Les effacements sur le marché


Focus

Pour mieux comprendre

Le dispositif NEBEF

Le dispositif « NEBEF », ou Notification d’Echange de Blocs d’Effacement, permet aux acteurs de valoriser des effacements directement sur le marché. Les acteurs notifient à RTE les effacements qu’ils activeront le lendemain, et ont désormais la possibilité de redéclarer un programme en infrajournalier. RTE contrôle a posteriori la conformité des effacements réalisés par rapport aux programmes déclarés par les acteurs.
A ce jour, 22 opérateurs d’effacement ont contractualisé avec RTE pour participer à ce dispositif, dont 12 disposent de l’agrément technique et sont actifs.

Le volume d’effacement retenu via le dispositif NEBEF s’élève à 11 GWh en 2020, soit la moitié du volume observé en 2019. Cette évolution s’explique par la baisse de près de 10 €/MWh du prix spot moyen observé sur les mois d’hiver entre les deux années, limitant les possibilités de valorisation des effacements sur le marché. A noter que l’effacement diffus est en très net retrait cette année, la majorité des effacements ayant été réalisés sur le segment télérelevé (sites industriels raccordés au RPT), principalement sur les mois de novembre et décembre 2020.

Focus

Pour mieux comprendre