Le solde des échanges avec la Suisse reste très exportateur et s’établit à 13,2 TWh, un niveau comparable à celui de 2019. Les échanges sont exportateurs en début d’année puis plus équilibrés durant l’été et en septembre, une situation usuelle car la production hydraulique suisse est plus élevée durant les mois estivaux. En novembre, le solde est nettement plus exportateur que l’an passé en raison notamment de températures supérieures aux normales en France.

 

Focus

Pour mieux comprendre