Production totale
  • Energie produite
  • Parc installé


    Nette baisse de la production d’électricité, au plus bas depuis vingt ans


    Conséquence directe de la diminution de la consommation d’électricité en France et en Europe, la production totale d’électricité en France s’établit à 500,1 TWh sur l’année 2020, soit une baisse de 7 % (37,4 TWh) par rapport à 2019. Il s’agit du niveau de production le plus bas depuis vingt ans.

    La part des énergies renouvelables représente 23,4 % de l’énergie électrique totale et augmente fortement par rapport à 2019. La production éolienne enregistre en effet une hausse de 17,3 %, la production solaire de 2,3 % et la production hydraulique augmente quant à elle de 8,4 %. Cette dernière bénéficie d’un stock hydraulique abondant en 2020, supérieur d’environ 22 % par rapport à 2019.

    La production nucléaire et la production thermique à combustion fossile baissent respectivement de 11,6 % (44 TWh) et de 10,6 % (4,5 TWh) par rapport à 2019. Cette forte baisse s’inscrit dans le contexte de la crise sanitaire, qui s’est caractérisée par une baisse de la consommation et une dégradation de la disponibilité des centrales nucléaires. Voir chapitre : production nucléaire.

    Filières de production Production en 2020
    en TWh
    Variation par rapport à 2019 Part de la production
    Nucléaire 335,4 -11,6 % 67,1 %
    Thermique à combustible fossile 37,6 -10,6 % 7,5 %
    dont charbon 1,4 -12,7 % 0,3 %
    dont fioul 1,7 -13,3 % 0,3 %
    dont gaz 34,5 -10,4 % 6,9 %
    Hydraulique 65,1 +8,4 % 13 %
    dont renouvelable* 60,8 +9,1 % 12,1 %
    Eolien 39,7 +17,3 % 7,9 %
    Solaire 12,6 +2,3 % 2,5 %
    Bioénergies 9,6 -0,8 % 2,0 %
    dont biogaz 2,9 +8,6 % 0,6 %
    dont biomasse 2,5 -5,8 % 0,5 %
    dont déchets de papeteries 0,2 -14,2 % 0,0 %
    dont déchets ménagers non renouvelables 2,0 -2,5 % 0,4 %
    dont déchets ménagers renouvelables 2,0 -2,5 % 0,4 %
    Production nette totale 500,1 -7 % 100 %

    *L’hydraulique renouvelable correspond à une méthodologie de calcul reprise de la directive européenne 2009/28/CE. La production hydraulique est diminuée de 70 % de la consommation du pompage des STEP.

    Focus

    Pour mieux comprendre


    Parc installé : le développement des énergies renouvelables se poursuit, le parc thermique est en légère progression et le parc nucléaire se réduit


    En France métropolitaine, la puissance installée du parc de production d’électricité s’élève à 136,2 GW, soit un niveau stable par rapport à 2019. En effet, la filière éolienne marque une augmentation de 6,9 % et le solaire de 8,6 %, conformément aux objectifs de la PPE. Le parc nucléaire recule de 2,8 % suite à la fermeture des deux réacteurs de la centrale de Fessenheim en février pour la première tranche puis en juin pour la seconde. Le parc hydraulique est quasiment stable, sa capacité augmente légèrement de 28,2 MW soit 0,1 %. 2020 marque aussi la mise en service de la centrale d’EDF hydroélectrique située à Romanche-Gavet (Isère) d’une puissance de 97 MW et raccordée au réseau de transport en 2019.

    Parc installé Puissance installée au 31/12/2020
    en MW
    Evolution par rapport au 31/12/2019 Evolution
    en MW
    Part du parc installé
    Nucléaire 61 370 -2,8 % -1 760 45,1 %
    Thermique à combustible fossile 18 934,7 +2,1 % +393,6 13,9 %
    dont charbon 2 978 0 % 0 2,2 %
    dont fioul 3 389,4 +0,7 % +22,2 2,5 %
    dont gaz 12 567,2 +3 % +371,4 9,2 %
    Hydraulique 25 731,8 +0,1 % +28,2 18,9 %
    Eolien 17 616,1 +6,7 % +1 104,8 12,9 %
    Solaire 10 386,9 +8,6 % +820 7,6 %
    Bioénergies 2 171,5 +3,1 % +66 1,6 %
    dont biogaz 544,8 +8,7 % +43,8 0,4 %
    dont biomasse 680,3 +3,1 % +20,6 0,5 %
    dont déchets de papeterie 50,8 0 % 0 0 %
    dont déchets ménagers 895,6 +0,2 % +1,5 0,7 %
    Parc total 136 211 +0,5 % +652,6 100 %

     

    Focus

    Pour mieux comprendre

    Energie et puissance : quelle différence ?

    La puissance (en watt, symbole W) d’un moyen de production mesure sa capacité à délivrer une quantité d’énergie par unité de temps. Le wattheure (Wh) est utilisé pour quantifier l’énergie délivrée : 1 Wh correspond à l’énergie produite par un moyen de production d’une puissance de 1 W pendant une durée d’une heure (1 W × 1h).

    Outre le kilowattheure (kWh = 103 Wh), de plus grands multiples du wattheure sont souvent utilisés lorsqu’il est question de production électrique : le mégawattheure (MWh = 106 Wh), le gigawattheure (GWh = 109 Wh) ou encore le térawattheure (TWh = 1012 Wh). L’énergie consommée en une heure correspond à la puissance appelée pendant cette durée de temps.

    Focus


    Découvrez le registre national des installations de production d’électricité et de stockage

    Depuis 2017, les principales caractéristiques des installations françaises de production et de stockage sont détaillées sur l’OpenData Réseaux Energie et mises à jour mensuellement. Parmi les informations disponibles, vous retrouverez la localisation, la filière, le combustible, la puissance, l’énergie annuelle, etc.

    Ces données sont mises à disposition par l’ensemble des gestionnaires de réseaux de France métropolitaine et d’Outre-mer, et vous pouvez les retrouver sur le site Open Data Réseau Energie.

    Pour mieux comprendre

    Focus

    Pour mieux comprendre